Errahma sans rahma

Errahma sans rahma

Par Aïcha Malihi

Errahma, la miséricorde, la clémence, la compassion pour la misère et la pitié. Mais la nouvelle ville ne porte pas bien son nom. Madinat Errahma entre dans le cadre d’une politique de recasement, dont des milliers de familles ont bénéficié.

Abdelhak, un habitant de l’ancienne Medina de Casablanca, a été déplacé à Errahma.  Il y a rencontré de nombreuses difficultés et sa situation économique a été   fragilisée : incapacité de payer les traites, manque des moyens de transport, criminalité et absence des infrastructures de base… Il  raconte ses souffrances depuis qu’il y habite.

Écoutez son témoignage ici:

Langue : Darija

Durée: 4’26”

Close
Close