Parcours d’un ancien prédicateur salafiste, Abdelwahab Rafiki

Parcours d’un ancien prédicateur salafiste

Par Abdelwahab Rafiki

 

Abdelwahab Rafiki, alias Abou Hafs, livre un témoignage de son parcours personnel, depuis son enfance marquée par les engagements salafistes de son père et sa « carrière » de cheikh prédicateur, qui lui ont valu une condamnation à 30 ans de prison, jusqu’à son engagement actuel pour un islam des lumières et l’édification d’un État sécularisé.

Il analyse les mécanismes de l’embrigadement idéologique dont il a fait l’objet depuis son enfance, qui l’a amené, mineur, à suivre son père en Afghanistan en 1990.

Abou Hafs porte un regard critique sur les courants politiques qui traversent le wahhabisme, et les resitue dans leur contexte, depuis l’effondrement du bloc soviétique, en passant par les Guerres du Golfe.

Désormais, ses opinions sur des débats de société sont aux antipodes des idées salafistes. Il souhaite libérer la religion du joug de la politique et inversement, tout en encourageant la liberté de conscience, qu’il considère comme un droit humain également encouragé par l’islam.

Il remet en cause la base idéologique des mouvements terroristes et takfiristes comme Al Qaeda et Daech et évoque la nécessité de réviser le patrimoine religieux islamique pour opérer une révolution de l’intérieur même du texte religieux au risque de servir des intérêts extrémistes et violents.

Les avis des participants

« Une séance riche en informations concernant l’expérience personnelle de M. Abdelwahab Rafiki. »

« Une ambiance conviviale. »

« Une séance très intéressante et utile dans tous ses aspects, une bonne interaction avec les participants, un débat passionnant avec des conclusions convaincantes. »

Abdelwahab Rafiki

Abdelwahab Rafiki (Abou Hafs) est né en 1974 à Casablanca. Arrêté en 2003, il est condamné à 30 ans de prison. Il est libéré sur grâce royale en 2012. À travers ses interventions, ses conférences et ses articles de presse, il plaide aujourd’hui pour un islam des lumières et critique ouvertement les idées salafistes takfiristes.

Close
Close