Tour d’horizon de la notion, par Aziz Mechouat

Tour d’horizon de la notion de mixité sociale et d’égalité des chances

Par Aziz Mechouat

Aziz Mechouat propose une approche théorique des valeurs au Maroc et un retour sur les notions de mixité sociale et d’égalité des chances.

En parcourant la littérature portant sur la théorie des valeurs, on remarque que la plupart des auteurs s’accordent sur la définition des valeurs comme étant un idéal collectif qui permet aux acteurs individuels et collectifs de délimiter leurs principes de référence. C’est ainsi que dans la théorie des valeurs, celles-ci sont souvent conçues comme des finalités idéales. De plus, les fondements de toutes les décisions que nous prenons se situent au niveau des valeurs personnelles : les déterminer constitue une étape essentielle dans le processus de « se connaître ». Elles sont omniprésentes dans nos vies car elles contribuent à influencer les multiples rapports que nous nouons. Ce critère concret souligne le fait que les valeurs ne sont pas des formes vides mais se manifestent à travers des objets concrets.

Ainsi, les journalistes concrétisent leurs valeurs quotidiennement par le choix du sujet, de l’angle, etc. Plusieurs variables, objectives et subjectives, interfèrent dans le processus de production du discours journalistique : la socialisation primaire et secondaire, l’appartenance politique, l’appartenance socio-économique, les croyances, la culture (au sens anthropologique). Le journaliste se positionne quotidiennement implicitement ou explicitement. Mais, mis à part la ligne éditoriale de son organe de presse (comme facteur contraignant), une partie intéressante de sa production est liée à ses valeurs personnelles. De là surgit la question fondamentale : les journalistes connaissent-ils vraiment leurs valeurs ? Quel sens attribuent-ils aux valeurs de la mixité sociale et de l’égalité des chances ?

Les avis des participants

« La séance était complète, le cadre agréable et les participants très intéressants. »

« Un environnement familier et accueillant. »

« Un bon programme très riche en informations, avec un groupe interactif. »

Les points clefs

  • Qu’est-ce qu’une société démocratique ?
  • Quels liens entre mixité sociale et égalité des chances ?
  • Qu’est-ce que la justice sociale ?
  • Comment créer de la cohésion sociale dans la société marocaine ?

Téléchargez le cours ici.

Aziz Mechouat

Professeur à l’Université Hassan II de Casablanca au département de Sociologie de la Faculté d’Études humaines de Aïn Chock, il est également chercheur au Centre scientifique arabe pour les études et la recherche humaine de Rabat. Il est l’auteur de Printemps arabe, femmes et idéologies de domination (in Revue des femmes philosophes, “Printemps arabes, printemps durables ?”, n°2-3, mai 2013) et du Mouvement du 20 février au Maroc (Presses académiques Francophones, 2018).

Pour aller plus loin

Mill, J. S., 1863. L’utilitarisme. Champs classiques, Flammarion, 2018.

Un traité qui propose une réflexion sur les notions d’utilitarisme et de justice sociale en mêlant recherche du bonheur pour le plus grand nombre, sentiment du devoir et obligation morale.

Bentham, J., 1789. Introduction aux principes de morale et de législation. Analyse et philosophie, Vrin, 2011.

Un ouvrage fondateur de la pensée utilitariste, qui définit le principe d’utilité, présente les ressorts de l’action humaine et du calcul utilitariste et pose les bases nécessaires à l’établissement d’un code pénal.

Nozick, R., 2016. Anarchie, État et utopie. Quadrige, PUF. 

Un livre phare du libertarianisme, ou libertarisme, une forme de libéralisme politique qui défend la conception d’un État minimal, dont les institutions doivent avant tout garantir la liberté de l’individu.

Roemer, J. E., 1988. Free to lose, an introduction to marxist economic philosophy. Harvard University Press. 

Une reconstruction de la philosophie économique de Marx qui s’interroge sur les concepts d’exploitation et de classes, et qui défend l’égalité comme base d’une société juste.

Rawls, J., 1987. Théorie de la justice. Seuil, Paris.

Un ouvrage central de la philosophie contemporaine, qui défend la justice sociale et l’élaboration d’une société équitable.

Close
Close